lundi 8 décembre 2008

MacGyver

Je possède un aspirateur Electrolux. Je me souviens encore de la publicité pour vanter ce modèle dernier cri. Une petite fille se levait de son lit et allait récupérer son doudou qui était aspiré par l'appareil ultra silencieux, qu'elle étaignait avant d'aller se recoucher.

Mouai...

Il est vrai qu'il est puissant. Quant au silence et bien que dire, sinon que ça reste un aspirateur, et qu'un aspirateur c'est malgré tout bruyant !

Et il a, summum du chic, l'enrouleur automatique de la prise. Vous savez, vous appuyez sur un bouton, et pschiiiiiiiiiiiiiiiiit, la prise, elle rentre toute seule dans la machine. Une idée de génie. Sauf que....

Cette saloperie d'enrouleur ne fonctionne plus. Je sors le cordon, mais au lieu de se bloquer une fois déroulé totalement, il s'enroule à nouveau. Argh !

Etant une fan absolue de Richard Dean Anderson et de son génie pour arriver à vous réparer un moteur de voiture avec trois brins d'herbe et du fil dentaire, je me suis inspirée de son grand savoir et j'ai coincé le cordon, une fois déroulé, avec une pince à linge !

A l'heure qu'il est, j'ai au bas mot 5 pinces à linge qui ont filés à l'intérieur de l'aspirateur et mon cordon continue à se rembobiner.

M'en fou, j'ai un stock immense de pinces à linge ! L'électroménager ne prendra pas le pouvoir sur moi !

5 commentaires:

Amélie a dit…

je suis bidonnée rien que d'imaginer ton aspirateur dévoreur de pinces à linges !!

allez courage tu es plus forte que la machine !!

maman perdue a dit…

Si encore cet idiot se coinçait alors que le cordon était à l'extérieur...

Frangine a dit…

Fais un noeud

maman perdue a dit…

J'y avais pas pensé ! Je repasserai pour mon génie à la MacGyver.

Maura a dit…

ça fait quelques jours que je lis vos chroniques, chère maman perdue et j'ose enfin mettre un petit mot, parce que vraiment j'adore ces récits vécus, ces anecdotes de la vie quotidienne qui la rendent plus savoureuse! merci pour ce moment de détente et je me réjouis de lire d'autres chroniques :-) amicalement, Maura